Vos questions : Peut-on accrocher librement des objets à ses fenêtres ?

Peut-on accrocher librement des objets à ses fenêtres ? Oui…

Peut-on accrocher librement des objets à ses fenêtres ?

Il est possible pour un locataire d’accrocher ce qu’il souhaite à ses fenêtres ou à son balcon.

… mais…

Toutefois, il faut que cela ne soit pas interdit par le règlement de votre bailleur si vous habitez dans un immeuble, ou par un arrêté municipal.

Sécurité

Attention toutefois : tout élément fixé à une fenêtre ou à un balcon doit l’être parfaitement (on ne peut simplement pas poser un objet sur le rebord d’une fenêtre, c’est trop dangereux). Il ne doit en effet pas tomber et causer des dégâts (chute d’un pot de fleurs sur un passant ou sur le pare-brise d’une fenêtre par exemple).

Si tel était le cas, c’est la responsabilité civile (incluse classiquement dans l’assurance habitation) du locataire qui est engagée.

Pour prévenir ce risque, Domial recommande de ne rien suspendre à son balcon ou à sa fenêtre. Ainsi, sur un balcon, les jardinières doivent être côté fenêtre et non côté « vde ».

Vous avez une question liée au logement ?

Vous avez une question liée au logement ? Laissez-la en commentaire de cet article et nous vous répondrons dans un prochain article de blog !

Partager cet article :

2 réflexions au sujet de « Vos questions : Peut-on accrocher librement des objets à ses fenêtres ? »

    1. Domial Auteur de l’article

      Bonjour,
      De manière générale, suspendre ses vêtements sur un balcon est interdit et/ou stipulé dans les règlements de copropriété. Lorsque cette règle n’est pas appliquée, nous en avisons les locataires concernés.
      Bien à vous,
      L’Equipe Domial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.