On dit que les attributions en HLM sont injustes : est-ce vrai ?

Dans l’esprit de la majorité des gens, les HLM ont encore une réputation plutôt mauvaise, et souffrent d’idées reçues tenacesHLM, seulement des tours et des barres » par exemple…). Parmi elles, celle selon laquelle les attributions sont injustes. Or…

On dit que les attributions en HLM sont injustes : est-ce vrai ?

L’attribution d’un logement social est strictement encadrée par la loi

L’attribution d’un logement HLM suit un process clair (quel que soit le bailleur).

Concrètement, c’est une commission avec des élus, des bailleurs sociaux, des représentants de l’Etat et des locataires qui analysent les demandes et décident de l’attribution des logements. On est bien loin du privé où c’est le propriétaire qui choisit arbitrairement et selon ses critères propres son/ses locataire(s) !

De fait, certaines personnes sont prioritaires : celles en situation de handicap, celles qui sont mal-logées, les victimes de violences conjugales par exemple. Il faut dans tous les cas répondre aux critères d’éligibilité et aux critères généraux d’admission.

Il faut savoir que, chaque année, 480.000 logements se libèrent et sont proposés à la location. Il est vrai qu’en fonction de la situation du demandeur et du périmètre géographique dans lequel celui-ci cherche un logement, la demande de logement social peut parfois être ressentie comme compliquée ou trop longue… Mais c’est aussi un casse-tête pour ceux qui gèrent l’accès aux logements !

Retrouvez la vidéo qu’a fait l’Union sociale pour l’habitat sur ce sujet :

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.