Comment circuler sans voiture ?

Le 22 septembre 2018, c’est la Journée sans voiture. Si la voiture individuelle est souvent un mode de transport privilégié, elle n’est pas la seule manière de se déplacer avec efficacité !

Comment circuler sans voiture ?

Penser au meilleur moyen de se transporter

En fonction de l’endroit où l’on souhaite aller, on a souvent le choix entre plusieurs modes de transport. Si l’automobile en est un, elle n’est pas le seul !

Certes, prendre sa voiture est souvent vu comme pratique : elle est là, et vous amène là où vous le souhaitez. Mais il ne faut pas oublier qu’elle est aussi une source de coûts de différentes natures : coûts ponctuels (son achat), coûts périodiques (mensualités si vous la louez ou si vous avez souscrit un prêt pour l’acheter, assurance, contrôle technique, entretien…) et coûts directement liés à votre utilisation (carburant, péages…).

Par ailleurs, la voiture est un mode de transport polluant, d’autant plus lorsqu’il n’y a qu’une seule personne dans le véhicule, et que les trajets sont courts.

Sans compter que l’entretien des routes coûte cher à la collectivité (comme l’a par exemple montré cette étude).

En fait, à chaque fois que l’on a besoin de se déplacer, le mieux est de se demander quels est le meilleur moyen de le faire, en fonction de ses contraintes (horaires à respecter, personnes concernées par le trajet, coûts de chaque mode de transport, etc.).

D’ailleurs, quelles sont les alternatives ?

Les modes de transport alternatifs à la voiture

S’il n’y a pas d’alternative « absolue », plusieurs modes de déplacement peuvent être mis en concurrence par la voiture individuelle. Citons :

  • La marche à pied. Idéale pour les trajets courts (et notamment en milieu urbain), elle a l’énorme avantage de permettre de faire le minimum d’exercice physique quotidien recommandé pour être en bonne santé. Par ailleurs, marcher ne coûte rien.
  • Le vélo. Comme la marche à pied, la pratique du vélo pour les déplacements permet d’avoir une activité physique qui a un impact favorable sur la santé. C’est aussi un moyen de transport économique puisqu’il suffit de l’acheter (voire de le louer dans certaines villes comme Mulhouse ou Strasbourg), d’occasion comme pour les voitures si on a un budget limité, et de l’entretenir (ce qui revient nettement moins cher que pour une voiture).
  • Les transports en commun (bus, tram, TER, TGV…). Tout en permettant d’avoir un minimum d’activité physique (de chez soi à l’arrêt ou à la gare, et de l’arrêt ou de la gare à sa destination), les transports en commun permettent de voyager sur de plus longues distances, sans avoir le stress de la conduite, et en permettant d’avoir une autre activité : lire, regarder une série ou une vidéo YouTube, envoyer un SMS…
  • Les voitures en auto-partage. Une autre alternative à la voiture individuelle est la voiture… en auto-partage : plutôt que d’avoir votre propre voiture, vous utilisez une voiture que vous réservez ou louez. En Alsace, c’est Citiz Grand-Est qui propose ce dispositif dans les principales villes.

Etudier les trajets et les tarifs

Comment choisir ? Tout dépend des horaires de déplacement, de la distance à parcourir et bien sûr du budget que cela représente. Il n’y a donc pas de solution toute faite !

Quelques conseils pour faire les bons choix :

  • Pour étudier vos trajets, rendez-vous sur le calculateur Vialsace qui vous propose pour chaque trajet des itinéraires à pied, en vélo, en transports en commun ou en co-voiturage.
  • Pour optimiser vos dépenses, étudiez les offres des transports en commun près de chez vouset notamment les abonnements ou les cartes de réduction si vous vous déplacez régulièrement. Par exemple : les cartes et abonnements Presto et Primo permettent de voyager à prix réduit sur le réseau TER Grand Est.
  • Pour votre santé, essayez d’intégrer une part active dans vos déplacements.

 

Et vous, comment vous déplacez-vous au quotidien ?

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.