Douche à l’italienne : pourquoi on l’aime

Douche à l’italienne : pourquoi on l’aimeDans le prolongement du carrelage de la salle de bain, sans aucune dénivellation, la douche à l’italienne reste le summum en la matière. On l’aime parce qu’elle est à la fois très esthétique, hyper pratique, et désormais plus facile à installer.

Décupler la sensation d’espace

De plain-pied, dans l’absolue continuité du carrelage de la salle de bain : voilà la principale vertu de la douche à l’italienne. L’absence de dénivellation, sans butée pour le regard, donne une impression d’espace. Qu’elle soit carrée ou rectangulaire (plus rarement, ronde), selon la place dont on dispose, la sensation sera renforcée en optant pour une paroi de verre. On peut jouer le « total look » épuré avec un carrelage identique sur le sol et les murs, ou s’amuser à jouer le contraste dans les couleurs, les motifs ou encore les matières (comme les galets).

Confortable et pratique

Ceux qui l’ont testée le savent : quel bonheur de se laver dans une douche à l’italienne ! Pas de rebord de bac à enjamber, pas de crainte que les éclaboussures d’eau ne se répandent dans la salle de bain… Un pur moment de plaisir. Et parce qu’on aura pensé à installer un radiateur sèche-serviette à proximité (en respectant les normes d’espacement minimum bien sûr), il suffira de tendre le bras et de se sécher sans quitter la douche. Côté entretien, la douche à l’italienne joue sur du velours : un coup d’aspirateur, suivi d’un passage de serpillière, suffiront amplement.

Une pose minutieuse, mais accessible

Parce que la douche à l’italienne impose d’encastrer le siphon et la canalisation d’évacuation sous le sol, elle est plus facile à concevoir dans une construction neuve que lors d’une rénovation. Des receveurs de différentes tailles, prêts à carreler, existent désormais sur le marché, et autorisent les très bons bricoleurs à se lancer dans la pose. Néanmoins, les questions d’étanchéité et d’évacuation restant primordiales, il semble prudent de faire appel à un professionnel.

Une solution alternative

Si la configuration de la salle de bain ou des travaux trop conséquents et onéreux vous empêchent d’avoir la douche italienne de vos rêves, pas de panique, il existe un ersatz très convaincant : le receveur de douche extraplat. De dimensions variées, en céramique ou matériau de synthèse, il sera légèrement surélevé par rapport au reste du sol mais donnera toujours une impression de continuité. Autre petit bémol : il impose une douche entièrement fermée, l’étanchéité n’étant plus assurée au-delà du receveur. Mais on s’y croirait presque !


(c) Can Stock Photo

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.