Eviter le gaspillage alimentaire en maitrisant les différents types de dates de péremption

Le gaspillage alimentaire en chiffres

En Europe, le gaspillage alimentaire s’élève à 89 millions de tonnes par an, et les chiffres vont en augmentant : on estime que, d’ici à 2020, 126 millions de tonnes d’aliments seront gaspillées chaque année. Les ménages en sont responsables à 42%, dont 60% peuvent être évités.

gaspillage de nourriture

En France, c’est près de 400 € de nourriture qui sont gaspillés par ménage et par an, loin devant la Belgique par exemple (174 € par an).

Un pacte national anti-gaspi a été lancé en 2013 par le gouvernement français, avec pour but de diminuer par 2 le gaspillage alimentaire d’ici 2025. Une des mesures entrées en vigueur depuis le début de 2015 est la remise à plat des dates de péremption. 7 kg de produits non consommés encore emballés sont jetés par personne et par an en France, notamment à cause de confusion entre les dates limites de péremption. Près d’un consommateur sur 5 confondait les différentes dates.

Les différentes dates de péremption

La DLC (date limite de consommation)

La DLC indique une limite impérative pour les denrées très périssables qui sont susceptibles de présenter un danger à la consommation après une courte période, comme les viandes et le poisson.

Elle s’exprime avec la mention « A consommer jusqu’au… » suivie du jour et du mois. Elle dépend étroitement de la température à laquelle a été conservée la denrée. En règle générale, les produits avec DLC sont conservés au réfrigérateur.

Il ne faut jamais consommer des produits au-delà de leur DLC, d’autant qu’on ne peut être certain de la température à laquelle ils ont été conservés.

La DDM (date de durabilité minimale)

Anciennement DLUO (date limite d’utilisation optimale), la DDM (date de durabilité minimale) indique la durée au-delà de laquelle le produit peut avoir perdu de ses qualités, sans représenter un danger pour le consommateur.

Le café et les gâteaux secs font partie des aliments typiquement concernés par la DDM : au-delà de cette date, ils ne feront que perdre une partie de leur arôme ou de leurs qualités gustatives.

La DDM est exprimée par la mention « A consommer de préférence avant le… »complétée par l’indication suivante :

  • Jour/mois/année quand le produit peut être consommé sans danger jusqu’à 3 mois après.
  • Mois/année quand le produit peut être consommé sans danger entre 3 et 18 mois après.
  • Année quand il peut être consommé sans danger plus de 18 mois après.

Près de la moitié de la population française jette une boîte de raviolis dont la date est dépassée de trois semaines, en faisiez-vous partie ?

gaspillage_alimentaire

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.