Gaspillage alimentaire : adoptez les bons réflexes

Tous les ans, un Français jette à la poubelle en moyenne 20 kg d’aliments : 7 kg d’aliments emballés et 13 kg de restes de repas, et de fruits et légumes abîmés. Comment faire pour limiter autant que possible ces chiffres ?

Gaspillage alimentaire : adoptez les bons réflexes

1/ Bien préparer ses courses

Pour ne pas gaspiller d’aliments, le premier geste est de bien préparer ses courses alimentaires. Il s’agit de ne pas trop acheter. Faites vos menus des jours à venir, déduisez-en la liste des aliments que vous avez à acheter. Ainsi, en magasin, vous saurez ce dont vous avez besoin : vous n’achèterez que ce qui figure sur votre liste. Petite astuce : faites vos courses lorsque vous avez mangé : vous serez alors moins tentés d’acheter autre chose que ce qui figure sur votre liste.

2/ Bien conserver les légumes

Les pommes de terre (et autres tubercules, comme le topinambour, la carotte, le panais, la betterave, le radis, la patate douce, etc.), l’ail et l’oignon, et les cucurbitacées (comme les courges, le potiron, le concombre, le melon ; etc.) se conservent de façon optimale dans un endroit sec, sombre et frais.

Les autres légumes (sauf les tomates qui conserveront plus de saveur à l’air libre) peuvent en général se conserver durant une semaine dans le bac du réfrigérateur prévu à cet effet. Pour les champignons et les asperges, disposez-les sur un papier absorbant.

Autre solution : la congélation (pour une conservation de 10 mois). Attention, certains légumes (aubergine, courgette, pomme de terre notamment) doivent être au préalable blanchis (plongés dans de l’eau bouillante quelques minutes puis mis dans de l’eau froide).

3/ Bien ranger son frigo

Optimiser le rangement de son réfrigérateur est essentiel pour éviter les gaspillages ; nous vous en avons déjà parlé.

4/ Cuisiner les restes

Accommoder les restes reste l’une des meilleures manières d’éviter de jeter. Après avoir pris soin de bien conserver les restes (ne pas les laisser plus de 30 minutes à température ambiante, bien les protéger…), pensez à les intégrer dans vos recettes préférées : pizzas, soupes, compotes, brochettes, crumbles, gratins, etc. Vous trouverez sur le web de nombreuses recettes pour vous donner des idées (par exemple ce site).

5/ Cuisiner les déchets et les épluchures

C’est sans doute le point le plus original de cet article : saviez-vous qu’il était possible de cuisiner déchets et épluches ? 2 petits livres (de Sonia Ezgulian, aux éditions de l’Épure, coûtant chacun 7€) vous donneront quelques idées ingénieuses pour cuisiner les têtes d’ail, les arêtes de sardine, la peau de saumon, les tiges de tomates, les cosses de petits pois, etc. !

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.