Les Incroyables Comestibles : kezako ?

Vous avez peut-être déjà vu des bacs dans la rue ou dans un espace vert avec cette mention : « nourriture à partager ». Mais de quoi s’agit-il ?

Les Incroyables Comestibles : kezako ?

Incroyables Comestibles, ou « Incredible Edible »

Incredible Edible est un mouvement mondial lancé il y a 10 ans (en 2008 donc) dans la ville de Todmorden dans le Nord-Ouest de l’Angleterre. Son objectif est de produire collectivement de la nourriture (essentiellement des légumes, mais aussi des aromates ou des fruits) afin de la partager entre tous. La démarche allie ainsi l’autonomie alimentaire avec une conception de l’alimentation basée sur la qualité.

En France, le nom du mouvement se traduit par « Incroyables Comestibles ». La démarche y est implantée dans de plus en plus de communes (encore 400 et 500 initiatives ont été comptabilisées). Tout le monde peut venir planter, arroser, entretenir la nourriture, mais aussi se servir en fonction de ses besoins.

Incroyables Comestibles, ou « Incredible Edible »

Les Incroyables Comestibles en Alsace

En Alsace, les Incroyables Comestibles sont (presque) partout. Quelques exemples (liste non exhaustive) :

Citons d’abord Fréland, première commune d’Alsace à s’être lancé dans le mouvement des Incroyables Comestibles (c’était en 2012) !

A Altkirch, l’action a été initialisée par les élèves du collège Lucien Herr avec le soutien de leurs enseignants.

Erstein compte parmi les villes actives, dans une démarche plus large d’éco-citoyenneté. Rendez-vous par exemple rue de l’hôpital ou rue mercière.

A Mulhouse, c’est notamment à la Maison des Berges que vous pouvez trouver des aliments depuis 2014. Plus largement, plus de 200 bacs potagers sont répartis dans toute la ville (ils ont été installés lors de la journée citoyenne du 20 mai 2017).

A Strasbourg, dès 2013, l’ambition a été de faire de la ville la capitale de l’Europe une ville comestible solidaire. Sur le territoire de l’Eurométropole, Hœnheim, Mundolsheim, Schiltigheim ou encore Vendenheim ont rejoint le mouvement.

Dans la Vallée de Munster, la démarche a été initiée par un collectif de citoyens et d’élus locaux au sein d’un ensemble de 12 communes !

D’autres villes sont aussi concernées : Barr, Colmar (rue étroite devant le CCAS), Colroy-la-Roche, Dambach-la-Ville, Ebersheim, Eschentzwiller, Guebwiller, Gunsbach, Kaysersberg, Monswiller, Muttersholtz, Mutzig, Obernai, Orbey, Rouffach, Russ, Saales, Sainte-Croix-en-Plaine, Sausheim, Sélestat, Ungersheim, Wintzenheim ou encore Thann.

 

Crédits photo : CC Flickr/Frédéric Bisson et lesincroyablescomestibles.fr

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.