Les réflexes pour éviter les accidents domestiques avec les enfants

Quelles sont les pièces de la maison les plus dangeureses pour les enfants ?

Quelles sont les pièces de la maison les plus dangereuses pour les enfants ?

Voilà un chiffre qui fait froid dans le dos : en France, chaque année, près de 500 enfants meurent suite à un accident domestique. Quels sont les réflexes et les bonnes pratiques qui permettraient que faire baisser ce chiffre ? Faisons le tour de l’habitation…

De manière générale

Les prises peuvent être sécurisées grâce à des cache-prises.

Les fenêtres doivent rester fermées (ou en mode aération) si un enfant reste seul dans la pièce. De même, pour éviter les défenestrations ou les chutes, il est recommandé de ne pas mettre de meubles sous les fenêtres.

Dans la cuisine

(c’est la pièce qui présente le plus de risques avec 15% des accidents domestiques) :

Les produits d’entretien doivent être hors de portée des enfants (en hauteur, dans un placard ne pouvant être ouvert par les enfants…).

Les ustensiles de cuisine, en train de chauffer (poêles, casseroles…), doivent être disposés de telle sorte que leurs manches ne dépassent pas.

Dans la chambre des enfants

Un enfant sur une table à langer ne doit en aucun cas être laissé seul : il n’est pas possible, pour l’adulte responsable, de s’éloigner ! Les meubles doivent être aux normes (ex : lits pour bébé).

Dans le salon

Les petits objets (pièces de monnaient, certains jeux) doivent être rangés. De même, lors des apéritifs, les cacahuètes et autres gâteaux peuvent provoquer l’étouffement des plus jeunes.

Les cheminées ou poêles sont une source de brûlure : comme dans tous les cas de figures de cet article, apprendre le danger et certaines règles aux enfants est impératif pour limiter le risque d’accidents domestiques.

La salle de bains

Les tapis antidérapant dans la baignoire et à sa sortie limitent les risques de chutes.

Et, comme pour la chambre, pas question de laisser un jeune enfant dans son bain sans surveillance !

Les escaliers

Des barrières de sécurité, positionnées en haut et en bas des escaliers, empêchent les plus jeunes d’y faire des chutes.

C’est également un lieu de passage qui, comme les couloirs, ne doit pas être encombré.

En tous cas, vigilance des parents et prévention par l’éducation sont les compléments indispensables aux conseils listés ici.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.