Est-ce au locataire de payer l’entretien de son logement ?

Est-ce au locataire de payer l'entretien de son logement ?La loi du 6 juillet 1989 liste les différentes obligations du locataire.

Elle précise notamment que le locataire doit payer le loyer et les charges récupérables aux termes convenus (article 7a), user paisiblement des locaux loués (article 7b), répondre des dégradations et pertes qui surviennent pendant la durée du contrat (article 7b), et prendre à sa charge l’entretien courant du logement, des équipements mentionnés au contrat et les menues réparations ainsi que l’ensemble des réparations locatives définies par décret en Conseil d’État, sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon, vice de construction, cas fortuit ou force majeure.

Les dégradations réalisées dans le logement restent à la charge du locataire.

Quels types de réparations sont à la charge du locataire ?

Il s’agit en général des dépenses liées à (Décret 87-712 du 26 août 1987) :

  • l’entretien des parties extérieures dont le locataire a l’usage exclusif (jardins privatifs, terrasses…) ;
  • l’entretien des portes, fenêtres et dispositifs d’occultation de la lumière (graissage des gonds, réparation des poignées…) ;
  • l’entretien courant des plafonds, murs intérieurs, parquets et autres revêtements du sol ;
  • l’entretien des installations électriques et de chauffage (prises murales, minuteries, ramonage, contrat d’entretien de la chaudière…) ;
  • l’entretien des installations de plomberie (dégorgements, nettoyage des dépôts de calcaire…) ;
  • le remplacement d’interrupteur ou de prise de courant, de flotteur de chasse d’eau, de joints de robinet…
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.