Comment éviter les chutes dans les escaliers ?

Parce qu’il peut arriver à n’importe qui de faire une chute dans un escalier, voici quelques conseils pour limiter les risques avec les escaliers. On monte ou descend en général un escalier sans trop y penser, tellement ce geste est quotidien et nous semble simple. Et pourtant, il faut tout de même être vigilant. L’escalier est l’un des endroits les plus fréquents pour faire une chute, les chutes représentant les ¾ des accidents domestiques (au total, 8% des accidents domestiques se déroulent dans un escalier, un endroit de passage où l’on ne passe au final que peu de temps).

Comment éviter les chutes dans les escaliers ?

Bien équiper un escalier d’intérieur

Différents dispositifs permettent de limiter les chutes dans un escalier d’intérieur.

D’abord, il faut s’assurer qu’il est suffisamment éclairé : l’ampoule doit être suffisamment puissante pour qu’il n’y ait pas de zones d’ombre. En cas de problème, elle doit être immédiatement remplacée. Idéalement, un va-et-vient permet d’allumer et d’éteindre la lumière que l’on soit en haut ou en bas.

Une rampe réduit le risque de chute, tant pour les enfants ou les personnes âgées que pour tout un chacun (descente de l’escalier au cours de la nuit). Bien sûr, la rampe doit être correctement fixée.

Vous pouvez très bien avoir un tapis d’escalier, particulièrement si votre escalier est glissant. Comme pour la rampe, il doit être solidement fixé. Vous pouvez également penser aux bandes antidérapantes à mettre sur le bord des marches. Evitez toutefois d’avoir un petit tapis juste en haut de l’escalier : vous pourriez vous prendre les pieds dedans et chuter.

Veillez à ne pas encombrer votre escalier qui n’est pas un lieu de rangement ou de stockage !

Vous avez des enfants en bas âge ? Des barrières de sécurité (en haut et en bas) sont incontournables pour éviter les accidents.

Les bons réflexes pour monter et descendre un escalier d’intérieur

Avoir un bon système d’éclairage pour son escalier est une chose. L’utiliser en est une autre. C’est un réflexe que tout le monde doit avoir, notamment la nuit (lorsque l’on prend l’escalier « à moitié réveillé »), les personnes âgées et les enfants.

Ensuite, il faut être correctement chaussé. Evitez les chaussettes sur un escalier glissant (carrelage, bois notamment), les chaussures mal lacées, les hauts-talons…

Par ailleurs, ne courrez pas : précipitation = chute !

Enfin, si vous avez un animal de compagnie, prenez garde à ce qu’il ne cherche pas à monter en même temps que vous !

Les escaliers extérieurs

Beaucoup des conseils valables pour les escaliers intérieurs le sont pour les escaliers extérieurs. Mais il faut être encore plus prudent. Prenez soin de bien les entretenir et de bien les nettoyer : la mousse, par exemple, se révèle vite être glissante ! Lorsqu’il neige ou qu’il y a du verglas, pensez à les sabler.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations collectées par DOMIAL font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à nous permettre de traiter votre commantaire. Les informations marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires. Elles sont destinées à DOMIAL et à ses partenaires. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification et d'opposition conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, merci d'adresser votre courrier au : DOMIAL – Correspondant Informatique et Libertés 25 place du Capitaine Dreyfus – 68000 COLMAR, en joignant une copie d'une pièce d'identité.